PREFIC Projet de Réseau Européen pour la Formation en Intercompréhension

 

Le projet PREFIC

a été réalisé grâce au financement de la commission européenne dans le cadre des partenariats éducatifs GRUNDTVIG qui visent à améliorer la qualité et à renforcer la dimension européenne de l’éducation des adultes.

 

  PREFIC a pour objectif

- de valider l’idée que l’usage de l’intercompréhension pour un réseau européen de professionnels est pertinente

- de co-construire et réaliser un parcours de formation adapté aux besoins du réseau européen des Cités des Métiers

- d’améliorer la qualité de la communication dans le respect de l’équité linguistique au sein du réseau européen de professionnels des Cités des Métiers

 

PREFIC est un projet doublement innovant :

  • création d’un réseau européen de formateurs à l’intercompréhension pour un public d’adultes impliqués dans des collaborations transnationales

  • expérimentation de cette pratique de communication dans le cadre d’une rencontre internationale rassemblant les professionnels du réseau des Cités des Métiers

 

Qu’est-ce que l’intercompréhension ?

L’intercompréhension est une approche innovante pour l’apprentissage des langues.

Elle propose de mettre à profit toutes les ressources dont chacun dispose pour comprendre une langue proche de la sienne.

Il s’agit essentiellement de prendre conscience et confiance dans ses propres compétences pour accéder rapidement et simultanément (40h environ) à la compréhension de plusieurs langues de la même famille.

Ces compétences permettent de communiquer par compréhension croisée : chacun comprend les langues des autres et s’exprime dans la ou les langue(s) qu’il connait.

Pourquoi le réseau des Cités des Métiers ?

Le réseau des Cités des Métiers (CDM) est un réseau international romanophone constitué de vingt-sept Cités des métiers labellisées sur le même modèle.

Avec l’élargissement du réseau sont apparus de nouveaux contextes plurilingues (mobilité internationale, constitution d’espaces collaboratifs).

Le réseau CDM a alors vu émerger la question linguistique comme un frein aux échanges et à la mutualisation.

Comment développer les échanges qui permettent de mieux se connaître, d’homogénéiser les pratiques, de s’enrichir ensemble sans qu’une langue prédomine ?

Langue maternelle d’aucune CDM, l’anglais a été instauré langue de communication pour tous pendant dix ans afin de préserver l’équité, bien que tout le monde soit loin de le maîtriser parfaitement.

Avec le projet PREFIC le réseau des CDM cherche une alternative à cette première option : il s’agit de développer les aptitudes à communiquer par intercompréhension entre professionnels des CDM, permettant ainsi à chacun d’utiliser sa langue pour communiquer.

L’objectif de cette démarche est d’instaurer une réelle équité linguistique et de favoriser la mutualisation entre les CDM du réseau.

 

 

 

« Édité avec le soutien financier de la Commission européenne. Le contenu de cette publication et l’usage qui pourrait en être fait n’engagent pas la responsabilité de la Commission européenne. »